Pêche sous le pont de l'île de Ré : textes réglementaires

Bonjour fidèles lecteurs du blog,
je profite d’un « passage à vide » durant lequel le poisson semble absent et de la dépression qui est en train de passer, pour faire appel à vos connaissances concernant la règlementation de la pêche autour du pont de l’île de Ré.
Je constate en effet qu’il est très difficle d’obtenir des informations fiables et officielles au sujet des questions que nos nous posons tous un jour ou l’autre, par exemple :
– où est-il interdit de pêcher exactement entre le pont de Ré et le port de pêche ?
– poser des palangres autour des piles du pont est-il autorisé ? Autorisé pour les pêcheurs professionnels ? Autorisé pour les pêcheurs amateurs ?
– même question pour les filets : poser des filets autour des piles du pont est-il autorisé ? Autorisé pour les pêcheurs professionnels ? Autorisé pour les pêcheurs amateurs ? Quelles sont exactement les zones où la pose de filets est autorisée et les zones où cela est interdit ?
– les pêcheurs professionnels ont-ils le droit de chaluter sous le pont ?
– quel est le texte règlementaire qui interdit la pêche sous le môle d’escale ?
 

L’objectif de cet article n’étant pas polémique mais strictement objectif et informatif, les photos de la pose de filets vers le pont de l’île de Ré ont été volontairement floutées.
Nous avons tous notre idée sur les réponses à ces questions, mais les avis divergent et il est très difficile d’obtenir les textes réglementaires.
 
Exemple : plusieurs jours durant, un pêcheur professionnel est venu tendre un filet entre l’ancien embarcadère et le Belvèdère, soit plus de 3 km de filet. Autorisé ? Pas autorisé ?
Pour en savoir plus, j’ai appelé la gendarmerie maritime de La Rochelle et les affaires maritimes de La Rochelle.
Dans un premier temps, la gendarmerie maritime m’a dit que la pose de filets entre le pont et le môle était autorisée mais n’a pas pu me donner les références des textes règlementaires et m’a conseillé de chercher sur internet, ce que j’ai fait sans trouver de réponse. Il s’agit d’une information orale, non vérifiable. C’est bien le problème.
Je viens rappeler la gendarmerie maritime de La Rochelle et je suis tombé sur un gendarme fort aimable qui se propose de m’envoyer ces textes dans quelques jours. On devrait donc en savoir plus prochainement et je mettrai alors à jour cet article.
Les affaires maritimes m’ont dirigé vers la personne en charge de la réglementation de la pêche. Elle est absente et sa boite vocale est saturée. A suivre…
Sans aucune polémique ni procès d’intention, je fais donc appel à vous tous et aux autorités compétentes à qui j’adresserai une copie de cet article en forme de lettre ouverte, pour obtenir ces fameux textes règlementaires.
Le but est de rédiger un article de synthèse répondant aux questions posées et étayé par les références aux textes officiels.
La clarté évite la polémique n’est-ce pas ?
Merci à tous de votre aide.
 
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à commenter cet article.
 
A bientôt sur mon blog !