Invités à aller passer une dizaine de jour à Grasse par une amie d’enfance de Claude, Claude et moi sommes partis dans le Midi.
J’ai bien évidemment fait suivre le kayak et les affaires de pêche, direction la Méditerranée…

Pêche en kayak à Cannes – Jour 1

Tout d’abord, un grand merci à SIALIS06 et Mistralzone, deux « gentils membres » du forum Kayak Fishing Predator, pêche sportive en kayak en mer Méditerranée qui ont bien voulu très spontanément me donner des indications sur où aller pêcher en kayak entre Cannes et Nice. Je ne connaissais pas du tout ce secteur de la Côte d’Azur et sans leurs précieuses indications, j’aurais passé tout mon temps à chercher un bon spot de pêche en kayak entre Cannes et Nice.
Je décide de suivre leurs conseils et, dès le premier jour, je vais mettre mon kayak à l’eau à Cannes.

Pêche en kayak à Nice - Octobre 2016
Pêche en kayak à Nice – Octobre 2016

Le secteur est magnifique : l’eau bleu profond, la montagne qui plonge dans la mer, des fonds à plus de 90 mètres…  Incroyable ! Rien à voir avec mes plats pertuis charentais !  Dépaysement total ! Les photos parlent d’elles mêmes, non ?
Je croise quelques pêcheurs en bateau et en petit semi-rigide. Très sympas les pêcheurs du coin ! Toujours prêts à discuter un peu. J’apprends qu’il y a là du poisson et du beau, en tout cas de temps en temps : des pélamides, des sérioles. Mon rêve !
Malheureusement ce jour là, le poisson ne semble pas présent sur le spot : pas de chasse d’oiseaux, pas de prise pour ces pêcheurs pourtant habitués du coin.
Malgré trois bonnes heures passées à traîner (au sens propre), rien, pas une touche pour moi non plus.
Même pas grave !  C’était vraiment chouette de faire une très belle ballade en kayak dans ce cadre magique. Je reste très motivé et prêt à repartir dès le lendemain.

Pêche en kayak à Nice – Jour 2

Pour ce second jour de pêche, direction Nice.

Il y a de nombreux bateaux sur l’eau et pour cause : on observe de nombreuses chasses de mouettes, furtives mais impressionnantes.
Difficile pour moi qui pêche en kayak d’atteindre ces chasses assez rapidement.
Ce second jour de pêche sera malheureusement le même que le précédent en terme de résultat : pas une seule touche malgré quatre heures passées sur l’eau !

Pêche en kayak à Nice – Jour 3

Après une interruption de deux jours pour cause de pluie et de vent intenses, je retourne pêcher sur Nice.
Contrairement aux jours précédents, l’eau est toute marron à cause des très fortes pluies.
Il faut aller assez loin au large pour trouver de l’eau claire et pouvoir pêcher aux leurres.
Je rencontre un jeune pêcheur en bateau qui vient d’attraper une magnifique pélamide d’environ 3 kg au vif.

Il y a vraiment de beaux poissons dans le secteur !

Pêche en kayak à Nice – Jour 4

Aller pêcher à Nice me plaît vraiment et j’y retourne pêcher une troisième fois consécutive.
Je rencontre sur l’eau le fort sympathique Fabien Harbers, moniteur guide de pêche en kayak à Nice et un de ses amis qui pêchent en bateau. Nous faisons connaissance. Vraiment très sympas Fabien et son pote !
Je vous invite à aller sur le site de Fabien ou sur son Facebook.

Malgré les très bons conseils de Fabien, nouvelle bredouille.

J’apprendrai le lendemain que Fabien aura quant à lui sauvé la bredouille avec une très belle pélamide de 5 kg prise au vif.

Fabien et sa pélamide de 5 kg
Fabien et sa pélamide de 5 kg

Pêche en kayak à Nice – Jour 5

Allez, dernier jour de pêche dans la baie des anges à Nice. Demain, retour au bercail !

J’en profite en me levant très tôt et en mettant le kayak à l’eau alors qu’il ne fait pas encore tout à fait jour.

Splendide lever de soleil sur la baie des anges qui porte bien son nom : c’est un peu le paradis ici, non ?

Dans la matinée, j’attrape un beau poulpe au vif, à fond. Surprenant.

Je le remets à l’eau difficilement car il reste agrippé au kayak avec ses ventouses.

Puis ce sera une petite pélamide qui elle aussi retournera à l’eau, plus volontiers et plus facilement que le poulpe, sans se faire prier !

Enfin récompensé !

Pêche en kayak à Cannes et à Nice – Epilogue

Pêcher hors saison sur la côte d’azur entre Cannes et Nice, c’est du pur bonheur ! Le cadre est paradisiaque.

J’y retournerai volontiers dès l’an prochain peut-être.

Si c’est le cas, je changerai sans doute de technique de pêche et de matériel : je laisserai tomber les leurres durs que j’ai utilisés pour pêcher à la traîne sans grand succès pour pêcher au vif, à fond.

Visiblement, en pêchant au vif, on prend de belles pélamides et, si on a encore plus de chance, on peut aussi prendre des sérioles, des tassergals, des liches… j’en rêve déjà !!

Encore merci à tous les gars du sud que j’ai croisés sur l’eau pour leurs conseils et leur gentillesse. Ils seront les bienvenus du côte de La Rochelle s’ils passent dans le coin !