Je ne connaissais pas Paul avant cet été. Paul est un vrai mordu de pêche depuis son enfance comme la plupart d’entre nous. Il a commencé la pêche en mer en surf-casting et est devenu pêcheur de bars aux leurres en Bretagne sud. Il aime aussi taquiner la dorade. Royal !

Fidèle lecteur du blog, Paul m’a contacté il y a quelques mois pour des conseils sur l’achat d’un kayak qu’il a acheté à la fin du printemps.

En vacances sur l’île de Ré, il m’a contacté pour quelques sessions pêche sous le pont.

Objectif : aprrendre une nouvelle technique : la pêche à la verticale qui ne l’avait pas tenté jusqu’à présent. Il est vrai que ce n’est pas une pêche très « moderne » : n’est-ce pas finalement ce que nos grand-pères (en tout cas le mien) appelaient la pêche à la « dandine » ou « pêche à gratter » ?

C’est une technique assez simple certes qui peut devenir un peu « mécanique » et répétitive si le poisson n’est pas là. Mais n’est-ce pas finalement le cas de toutes les techniques de pêche ? Comme Paul, j’ai des souvenirs d’ado les yeux rivés sur un flotteur tout un matin, attendant patiemment que le dit flotteur bouge un peu …

Bref, revenons à la pêche à la verticale. Technique simple mais terriblement efficace s’il est bien pratiquée. Et pour bien la pratiquer, il faut quelques conseils et quelques sessions d’entrainement pour les dérives, pour adapter le grammage des têtes plombées, gratter le fond sans s’accrocher… bref, tout un art (bon, ok, j’exagère un peu).

Par un beau matin, très tôt comme à mon habitude, je donne rendez-vous à Paul sous le pont.

Après quelques explications sur la fameuse technique et la vérification de la solidité des nœuds, c’est parti !
Paul apprend très très vité et semble très doué.
Sa première émotion : fulgurante touche de maigre ! « C’est violent et ça tire fort » pense t-il.
Je pense qu’il n’a encore rien vu car son premier poisson n’est pas très gros. Ça promet !

Paul pêche le maigre en kayak - île de Ré

Avec un joie intense, Paul décroche avec soin sa première maigrette en kayak :

Fier et heureux ! Bravo Paul, très doué !
 
Nous rencontrerons sur l’eau d’autres amis en kayak :

Paul pêche le maigre en kayak - île de Ré

Paul pêche le maigre en kayak - île de Ré

Christian, puis Antoine et un ami à lui qui poseront avec Paul pour une belle photo souvenir :

Très sympa et très bonne ambiance sur l’eau…
 
Nous ferons deux ou trois sortie de pâche du maigre en kayak et Paul prendra des poissons de plus en plus gros. Sensations garanties !

« Fais toi plais’, Paul » aurait dit mon fils.

Objectif atteint : Paul maîtrise désormais parfaitement la pêche à la verticale et nul ne doute qu’il reviendra dès qu’il le pourra sur l’île de Ré.
 
Quant à moi, j’ai été ravi de faire sa connaissance. Nous avons finalement beaucoup de points en commun : la pêche enfant, puis la pêche en mer en surf, la pêche en kayak… et le poker ! (personne n’est parfait !) .