Un gros bar pêché en kayak sur l’île de Ré

Motivé par ma belle prise de la veille, je retourne pêcher au même endroit qu’hier.

Winguru avait annoncé du vent le matin tôt. Je ne me suis donc pas levé tôt. Je pars vers 9 heures. A 10 heures je fais la première dérive.

Pas de vent, pas de houle, j’aurais du venir plus tôt car c’est vraiment agréable de pêcher sur cette mer d’huile.

Pas mal de pêcheurs aujourd’hui dans le secteur, mais visiblement personne n’a rien pris.

D’un coup, la canne est pliée en deux .Grosse tension sur le fil mais pas de coup dans la canne. Dommage ! Je pense que ce n’est pas un poisson. Bien que très appliqué sur mes dérives, je pense m’être accroché dans une merdouille au fond.

Bizarre parce qu’ici le fond est propre. Je serre le frein et je commence à faire demi-tour pour récupérer mon leurre et là, ô miracle, gros départ dans le courant. Je remets le kayak dans le bon sens et je suis le poisson dans le courant.

C’est un gros : la canne est tellement pliée que le bout plonge dans l’eau ! Le frein, bien réglé, laisse partir suffisamment de fil sur les rushs de la bestiole.

Comme hier, je veux faire monter rapidement l’animal, mais il reste collé au fond. il s’aide du courant et chaque fois que je le bride fort, il part puissamment dans le courant. C’est génial !!

L’adrénaline va me faire péter le cœur ! Garder son sang froid, pas de connerie !!

Je desserre encore un peu le frein car les nœuds doivent être à la limité de la rupture et j’ai pas trop envie que ça casse comme ça m’est arrivé souvent !

Serait-ce le premier maigre de l’année ? Ça en à bien l’air : le poisson est costaud, il reste encore collé au fond et part dans le courant comme le font souvent les maigres.

Mais après une ou deux minutes, je sens qu’il fatigue, ça tire moins fort. Sans doute pas un maigre mais un gros bar.

Ça y est , il est KO, je reprends 1 mètre de fil, puis deux.. Encore quelques coups de tête et un départ, mais moins puissants.

Je vais l’avoir. Il monte.

C’est un très joli bar effectivement, mais moins gros que celui d’hier et pourtant beaucoup plus combatif. Il doit faire un peu plus de 3 kg, pas loin de 3,5 kg.

Je ferai un autre bar en début de montant, moins gros, 1 kg environ.
Comme hier à la même heure de la marée, le vent et la houle forcissent, j’arrête.

Allez, les photos rituelles pour le blog :

Un gros bar pêché en kayak - île de Ré

Un gros bar pêché en kayak - île de Ré